» » Votre capacité de stockage d’effluents est-elle suffisante ?
jeudi 24 décembre 2015


jeudi 24 décembre 2015

Votre capacité de stockage d’effluents est-elle suffisante ?

 

Les élevages existants peuvent être amenés à revoir leurs installations qui ne correspondent plus aux nouvelles normes de stockage de 2013. Ces dernières tiennent compte de la durée de présence en bâtiment et de l’allongement des périodes d’interdiction d’épandage du 5e programme d’action Directive Nitrate.

 

Alors que les anciennes normes prévoyaient un stockage de 4 mois du fumier de bovins quelque soit le temps de pâturage, les nouvelles imposent une capacité de stockage de 5,5 mois si les animaux pâturent moins de 3 mois par an.

 

Pour le lisier, il faudra prévoir 6 mois de stockage dans les mêmes conditions. Il faut tenir compte de ces conditions lors des calculs de rejets d’azote. En effet, si les normes Corpen prévoient une diminution du nombre d’unités d’azote rejeté pour des animaux qui restent plus longtemps en bâtiment, les fumières et fosses à lisier existantes peuvent s’avérer insuffisantes à cause des nouvelles normes de stockage.

 

Les calculs des capacités de stockage des élevages allaitants, ovins ou caprins sont soumis à des modifications similaires en fonction de l’effluent et du temps de pâturage. Pour les porcs et volailles, la durée forfaitaire de stockage passe respectivement à 7,5 et 7 mois. Cependant, si l’arrêté Installations classées de l’élevage impose un stockage plus important, c’est cette valeur qui sera à respecter. Les minimums réglementaires ne s’appliquent pas aux effluents déjà traités. Des recours sont toutefois possibles.

 

Le calcul individuel peut démontrer que la capacité existante, même inférieure aux minimas imposés, est suffisante pour la bonne gestion agronomique des épandages.